Rédiger son Curriculum Vitae (CV)

lettre
  • Dans un premier temps, il est intéressant de préparer votre CV en listant l’ensemble de vos compétences et expériences.
  • Lorsque vous candidatez à une offre, il est nécessaire d’adapter votre CV au poste en faisant une sélection de ce que vous souhaitez valoriser pour cette candidature. Toutes vos compétences ne sont probablement pas à retenir. C’est donc bien un travail de facilitation de votre profil que vous allez faire à l’attention des recruteurs.
  • Nous vous invitons donc à reprendre l’intégralité de vos expériences professionnelles et lister (sans sélection) les compétences que vous avez développées. Il s’agit d’une phase préparatoire à la rédaction d’un CV que nous pouvons nommer le CV_V0.
  • Une fois cela fait, lorsque vous prenez connaissance d’une offre d’emploi. Il vous faut mesurer la pertinence de votre candidature :

Avez-vous l’essentiel des compétences et expériences attendues ?

  • Si vous considérez que c’est le cas, il ne reste plus qu’à reprendre dans votre CV_V0, les compétences en lien direct avec celles qui sont attendues.
  • Il est inutile de détailler des compétences non attendues.
  • Par contre, il est essentiel de valoriser vos compétences qui correspondent aux requis pour le poste.

Le C.V.

Voici les points essentiels. Votre C.V. doit :

  • tenir sur une page voire deux pages (grand maximum),
  • être clair, lisible, précis,
  • vous représenter au mieux.

Evitez les C.V. trop originaux, parfois difficiles à lire. Vous pouvez y intégrer de la couleur mais sans excès.

Evitez les « dépliants » (les formats originaux).

Les gestionnaires ressources humaines sont amenés à faire des copies des dossiers de candidatures et cela ne facilite pas la reproduction.

La photo ne peut plus être demandée par un employeur. Elle peut cependant être utile car elle permet de visualiser et de se rappeler du candidat plus facilement. Si vous en mettez une, elle devra être sobre, récente et vous correspondre…

5 parties essentielles :

1 - L’état civil

  • La seule obligation est d’indiquer vos prénom, nom, adresse, téléphone et mail.
  • Il n’y a ni règle, ni usage, en ce qui concerne la situation familiale, l’âge et la nationalité.
  • Il est cependant intéressant pour le recruteur de connaître votre âge (évitez-lui de faire les calculs avec la date de naissance).
  • Concernant la nationalité, il est préférable de la mettre car les candidats qui ne sont pas de la communauté européenne ne peuvent postuler dans la fonction publique.

La fonction (l’accroche)

  • Cette rubrique, non obligatoire, est extrêmement importante.
  • Elle est le petit plus qui permettra au candidat de résumer ses atouts et permettra au recruteur une identification simple et efficace des candidatures par rapport au profil recherché.
  • Elle ne doit pas être longue,  peut se résumer en un titre ou être légèrement plus détaillée.
  • Cela peut être l’intitulé du poste ou des éléments similaires correspondant à votre profil.
  • Vous pouvez, en sus, afficher ici votre situation statutaire (titulaire, lauréat de concours, travailleur handicapé), ce qui ne vous dispensera pas de transmettre votre dernier arrêté de situation.

2 - Les compétences

Chacune des vos expériences professionnelles (et parfois extraprofessionnelles) vous ont conduit à développer des compétences (des savoir-faire).

L’objectif d’un C.V. est de formaliser vos savoir-faire afin de permettre à un recruteur d’y retrouver les compétences recherchées pour occuper un poste.

Il s’agit donc de lister vos compétences, en les déconnectant de vos expériences afin de les présenter sous une forme « générique ».

Par exemple, plutôt que d’écrire, en lien direct avec une expérience professionnelle : Organisation des déplacements du responsable de service, il est possible de dire : « Gestion des agendas d’une équipe, prendre et organiser des rendez-vous ».

Cette présentation, plus générale fait appel aux mêmes savoir-faire et répond ainsi à une attente de compétences ciblées.

La maitrise des outils bureautiques est à préciser dans cette rubrique.

Attention, les compétences ne sont pas des qualités ! Vous pouvez vous permettre d’en lister quelques unes mais sans en abuser.

Les qualités citées sont souvent trop communes. Autant les aborder dans la lettre de motivation avec modération et en les argumentant.

3 - Le parcours professionnel

Sauf pour les débutants, cette rubrique est essentielle dans un C.V.

Elle doit comporter les différents emplois occupés en apportant les précisions suivantes :

  • les dates d’entrée et de sortie d’une entreprise – collectivité - association… de la plus récente à la plus ancienne
  • l’intitulé du poste (titre, service, nombre de personnes encadrées…) ;
  • il vaut mieux préciser, à la place du gradeinfo-icon, le métier qui est plus parlant pour le recruteur,
  • le nom de l’employeur (avec le lieu géographique si nécessaire),
  • Les stages réalisés dans le cadre de la formation continue, les stages de reconversion (dont les PMSMP…) peuvent également être indiqués s’ils sont pertinents.

4 - Les diplômes et formations

Cette rubrique doit être relativement succincte et ne comprendre pour l’essentiel que des informations sur :

  • le niveau d’études et le diplôme qui valorise le plus l’objectif professionnel du candidat,
  • les formations complémentaires en rapport direct avec le même objectif.
  • Les stages de formation initiale ne sont plus nécessaires pour les personnes qui ont une expérience professionnelle importante.
  • Les formations suivies via Pôle Emploi, le CNFPTinfo-icon (via Cap-Emploi) sont également à valoriser s’ils sont pertinents.
  • Mieux vaut ne pas mettre les stages datant de plusieurs années, hormis pour un candidat en réorientation si ceux là ont un rapport avec le métier recherché. Cela peut prouver qu’il a déjà de l’expérience et que son choix est réfléchi.

5 -  Partie complémentaire, non obligatoire :

Intérêts personnels ou informations complémentaires

C’est la partie la plus libre. Elle permet de présenter des activités extra-professionnelles ;

c’est le moyen pour le recruteur de découvrir la personnalité du candidat, de tester son ouverture sur le monde, etc.

Il peut y être indiqué :

  • les expériences associatives, caritatives…
  • Les passions.
  • Les sports, individuels ou en équipe.
  • Il faut tout de même savoir évaluer l’intérêt d’une information et ne pas abuser de cette partie (« trop » d’activités ou de loisirs extraprofessionnels peuvent questionner un recruteur).

Travailleur handicapé

L’affichage de la Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTHinfo-icon) est une vraie question. Idéalement, nous aimerions affirmer qu’il faut le préciser sans hésiter : le handicap n’est pas un frein.

Dans la pratique, la réponse n’est pas aussi radicale.

Les éléments clés que nous sommes en mesure d’affirmer sont, qu’une personne ayant une RQTH doit postuler si :

  • elle dispose des compétences et expériences demandées,
  • ses contraintes physiques sont compatibles avec l’exercice des activités ou si un aménagement de poste permet de les compenser.
  • Une personne en situation de handicap peut accéder à un poste sans concours via le recrutement dérogatoire (Cf handicap et concours….). Par contre, une personne titularisée sur un poste ne peut plus faire valoir sa RQTH afin de changer de grade.
  • Les employeurs publics peuvent solliciter des aides financières du FIPHFPinfo-icon et d’un accompagnement de la référente handicap du Cdg44 afin de monter un dossier d’aménagement de poste.

 

 

 

Suivre l'actualité

  • Actualité concours et emploi public

    Résultats d'admissibilité du concours d'ingénieur territorial

    Concours externe et interne

  • Actualité concours et emploi public

    Changement d’application Bourse de l’emploi (rappel)

    Consignes à consulter impérativement avant la 1ère connexion.