Filières de la FPT

47,4 % des emplois sont de la filière technique

Les collectivités territoriales sont chargées d'organiser et développer sur leur territoire un certain nombre d'activités relevant des domaines administratif, technique, médical et social, sportif, culturel, et ayant trait à l’animation et à la sécurité.

Pour mener à bien ces différentes activités et assurer leur propre fonctionnement, les collectivités territoriales créent et gèrent des emplois qui constituent la fonction publique territoriale. Chaque domaine d'activités nécessite des emplois et des niveaux de compétence différents dont le recrutement s'effectue majoritairement par concours (certains emplois peuvent être pourvus par recrutement direct).

La fonction publique territoriale organise ses différents emplois à l'intérieur de filières, de catégories hiérarchiques, de cadres d'emplois.

Il y a autant de filières qu'il y a de domaines d'activités gérés par les collectivités territoriales :

Filière administrative

L’activité administrative s’exerce dans les secteurs traditionnels de la gestion administrative, dans les secteurs liés à des missions de service public et dans des secteurs d’actions transversales.
Chaque secteur nécessite des emplois qui interviendront à des niveaux de qualification et de responsabilité différents pour effectuer :

  • des travaux liés à la gestion administrative (frappe, saisie de données),
  • des travaux liés à l’encadrement (gestion de personnel, de service),
  • des travaux de conception et d’études.

Chaque niveau de qualification (diplômes requis ou expérience professionnelle significative) et de responsabilité est répertorié à l’intérieur de ce que l’on nomme un cadre d’emplois :

  • les emplois d’exécution requièrent un niveau d’étude inférieur au Bac et correspondent au cadre d’emplois des adjoints administratifs (catégorie C) : adjoint administratif de 2ème classe et adjoint administratif de 1ère classe.
  • les emplois d’encadrement et de conception requièrent au minimum le Bac ou un Bac+3 années d’études d’enseignement supérieur et correspondent respectivement aux cadres d’emplois des rédacteurs territoriaux (catégorie B), attachés territoriaux (catégorie A) et administrateurs territoriaux (catégorie A).

Les emplois liés au domaine administratif

Les emplois administratifs liés :

A la gestion administrative :

Travaux d’exécution

  • accueil physique ou téléphonique, orientation du public (hôtesse d’accueil, standardiste, huissier),
  • secrétariat, bureautique, gestion de fichiers informatiques,
  • gestion comptable et financière,
  • gestion des paies, des dossiers des agents,
  • gestion des achats.

Encadrement et conception

  • élaboration budgétaire, analyse financière,
  • gestion du recrutement, de la formation, gestion des ressources humaines,
  • organisation des marchés publics,
  • études juridiques,
  • organisation, encadrement, direction de service.

Aux missions de service public :

Travaux d’exécution

  • enregistrement des actes d’état civil (mariage, naissance, décès),
  • instruction de dossiers, délivrance de certificats d’urbanisme (permis de construire, cadastre),
  • gestion des demandes de crèches, facturation des cantines scolaires, achats de matériel scolaire, organisation de centres aérés,
  • instruction de dossiers d’aide sociale (RSA, CMU. . .)

Encadrement et conception

  • direction de ces différents services.

À des actions transversales :

Travaux d’exécution

  • actions de communication (promotion d’une activité par le biais de supports médiatiques),
  • animation culturelle (organisation de spectacles, de manifestations festives),
  • animation économique (gestion d’une zone artisanale).

Encadrement et conception

  • actions de communication, (animation d’un site web),
  • animation culturelle (programmation de spectacles et gestion du service),
  • animation économique (relations avec les entreprises).
Filière technique

Quasiment 1 agent sur 2 exerce un emploi lié à la filière technique. Ce chiffre est caractéristique de la fonction publique territoriale qui ne se retrouve pas dans les 2 autres fonctions publiques.

Le domaine technique recouvre des secteurs extrêmement diversifiés, qui correspondent aux responsabilités exercées par les collectivités territoriales et leurs établissements en terme d’aménagement urbain, de voirie, de transports ; d’équipements publics et dans une moindre mesure, à la satisfaction de leurs besoins internes : maintenance, entretien, restauration.

Chaque secteur nécessite des emplois qui interviendront à des niveaux de qualification et de responsabilité différents pour effectuer des missions liées :

  • à l’exécution de travaux d’entretien, de maintenance ou de gardiennage,
  • aux réalisations techniques (élaboration de repas, plan d’éclairage),
  • à la surveillance des travaux et l’encadrement d’équipes techniques,
  • aux travaux d’études et de conception.

Chaque niveau de qualification (diplômes requis ou expérience professionnelle significative) et de responsabilité est répertorié à l’intérieur de ce que l’on nomme un cadre d’emplois :

  • les emplois de travaux d’exécution ne requièrent pas de niveau d’étude particulier et correspondent au grade d'adjoint technique de 2ème classe (secteur de l’entretien, de la maintenance et du gardiennage, secteur traitement des eaux et de l’assainissement),
  • les emplois de réalisations techniques requièrent un CAP ou un BEP dans la spécialité exercée et correspondent respectivement au grade d'adjoint technique de 1ère classe (catégorie C).
  • les emplois de surveillance des travaux, d’encadrement d’équipes techniques requièrent au moins 2 CAP ou BEP dans la spécialité exercée ou une expérience professionnelle confirmée, et correspondent au cadre d’emplois des agents de maîtrise (catégorie C).
  • les emplois de travaux d’études et de conception techniques requièrent un Bac technique et jusqu'à 2 années d'études techniques supérieures, ou un Bac technique et 4 à 5 années d’études techniques supérieures dans la spécialité exercée et correspondent respectivement aux cadres d’emplois des techniciens (catégorie B) et ingénieurs (catégorie A).

Les emplois liés au domaine technique

La maintenance et l’entretien :

maintenance et entretien des bâtiments municipaux (travaux de peinture, de plomberie, d’électricité, interventions de dépannage, nettoyage industriel de surfaces), entretien des espaces verts (tonte).

Les réalisations techniques :

  • en restauration collective : préparation, élaboration de repas, entretien d’une cuisine collective,
  • en bâtiment : maçonnerie, plâtrerie, peinture, électricité, menuiserie, serrurerie, plomberie,
  • en espaces verts : horticulture, fleurissement, élagage,
  • en mécanique et transport : électromécanique, pneumatique auto et poids lourd, conduite d’engins,
  • en reprographie : photocopies, reproductions en nombre,
  • en gestion des eaux et assainissement : traitement des eaux (station d’épuration, piscine),
  • en informatique : maintenance du parc informatique, aide à l’utilisateur, gestion de réseaux informatiques et télématiques,
  • en environnement : tri sélectif, ramassage et traitement des ordures ménagères, déchèteries,
  • en techniques du spectacle : sonorisation, enregistrement, élaboration de plans d’éclairage,
  • en voirie : réfection, marquage de la chaussée, surveillance de travaux, encadrement d’équipes techniques : chef d’atelier, conducteur de travaux.

Travaux d’études et de conception :

  • architecture, dessin industriel,
  • conduite de schéma informatique, conception et entretien de systèmes informatiques.
Filière médico-sociale

Ce domaine d’activité recouvre les secteurs de l’action éducative et sociale, de l’action sanitaire, de l’assistance médicale ou para médicale et des actions liées à la petite enfance qui s’exercent essentiellement dans le cadre de services communaux ou départementaux.

Chacun de ces secteurs nécessite des emplois qui interviendront à des niveaux de qualification et de responsabilité différents :
Chaque niveau de qualification (diplômes requis ou expérience professionnelle significative) et de responsabilité est répertorié à l'intérieur de ce que l'on nomme un cadre d'emplois :

  • les emplois de catégorie C ne nécessitant pas de diplôme particulier (aide ménagère, auxiliaire de vie), correspondent au cadre d'emplois des agents sociaux,
  • les emplois de catégorie C nécessitant une qualification sanctionnée par un diplôme de niveau V (BEPC, CAP, BEP) correspondent aux cadres d'emplois respectifs des auxiliaires de soins territoriaux pour le secteur assistance médicale ou para-médicale, agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) et auxiliaires de puériculture pour les actions liées à la petite enfance,
  • les emplois nécessitant une qualification égale ou supérieure au Bac sanctionnée en général par un diplôme d'État correspondent aux cadres d'emplois respectifs des moniteurs-éducateurs territoriaux (catégorie B), assistants socio-éducatifs, ou éducateurs spécialisés pour le secteur action éducative et sanitaire (catégorie B), infirmiers, rééducateurs territoriaux pour le secteur assistance médicale ou para médicale, éducateurs de jeunes enfants (catégorie B), puéricultrices (catégorie A) pour le secteur petite enfance,
  • les emplois nécessitant une qualification de niveau supérieur correspondant aux cadres d'emplois respectifs des biologistes, vétérinaires, pharmaciens territoriaux (catégorie A) pour le secteur action sanitaire, sages-femmes, psychologues, médecins territoriaux ( catégorie A) pour le secteur assistance médicale ou para-médicale.

Les emplois liés au domaine médico-social

  • l’action éducative et sociale s’exerce auprès des différentes tranches d’âges de la population qui sollicitent une aide auprès des institutions publiques. Ces aides peuvent être d’ordre matériel (aide-ménagère, assistance à une personne âgée dans le cadre de ses activités quotidiennes), ou de l’ordre du conseil familial, social ou économique (assistant de service social, conseiller en économie sociale et familiale, éducateur spécialisé).
  • l’action sanitaire s’adresse à l’ensemble des populations dans un objectif de prévention et de santé publique (vaccinations, préventions des risques liés à l’environnement, analyses diverses, contrôles vétérinaires et sanitaires) et emploie des laborantins, manipulateurs radio, biologistes ou vétérinaires.
  • l’assistance médicale ou para-médicale s’exerce dans les lieux de vie des tranches d’âge opposées (crèches ou résidences de personnes âgées) où leur intervention est préventive ou curative et emploie des aides soignants, infirmiers, des professionnels de la rééducation (kinésithérapeute, pédicure, podologue, orthophoniste) des psychomotriciens, diététiciens, psychologues, sage femmes et médecins.
  • les actions liées à la petite enfance interviennent tant dans la protection maternelle et infantile que dans la gestion des différents modes de garde collective et emploient des puéricultrices, éducateurs de jeunes enfants, auxiliaires de puéricultures, ainsi qu’auprès des écoles maternelles en aide aux instituteurs (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles).
Filière sportive

Le domaine des activités sportives répond, au sein de la fonction publique territoriale, à plusieurs secteurs distincts :

  • l’éveil sportif et l’éducation dans le cadre de l’enseignement primaire (monitorat),
  • l’animation de clubs ou d’équipements sportifs (piscines, gymnases, centres de loisirs…).

Chacun de ces secteurs nécessite des emplois qui interviendront à des niveaux de qualification et de responsabilité différents :

Chaque niveau de qualification (diplômes requis ou expérience professionnelle significative) et de responsabilité est répertorié à l’intérieur de ce que l’on nomme un cadre d’emplois :

  • les emplois  ne nécessitant pas de diplôme particulier correspondent au cadre d’emplois des opérateurs des activités physiques et sportives (catégorie C),
  • les emplois nécessitant le Bac correspondent au cadre d’emplois des éducateurs des activités physiques et sportives (catégorie B),
  • les emplois nécessitant au minimum trois années d’études après le Bac correspondent au cadre d’emplois des conseillers des activités physiques et sportives (catégorie A).

Les emplois liés au domaine sportif

Qu’ils interviennent auprès du public scolaire ou à l’intérieur d’équipements (piscines, gymnases, stades), les emplois du domaine sportif ont pour objectif d’encadrer des initiations ou des pratiques sportives.

Selon leur niveau de qualification, ces emplois ont en charge :

  • l’assistance des responsables de l’organisation des activités physiques et sportives et la surveillance des piscines et baignades (emplois ne nécessitant pas de niveau d’étude particulier),
  • l’organisation des activités physiques et sportives de la collectivité, l’encadrement des personnels, de la sécurité du public la surveillance les installations ainsi que l’encadrement des groupes d’enfants ou d’adolescents en activités sportives ou de plein air (emplois nécessitant le Bac),
  • la responsabilité de l’ensemble des activités, la conception des programmes, l’encadrement administratif, technique et pédagogique des activités physiques et sportives, y compris celles de haut niveau. À ce titre, ils conduisent et coordonnent des actions de formation de cadres et assurent la responsabilité d’une équipe d’éducateurs sportifs (emplois nécessitant au minimum un niveau Bac+3).
Filière culturelle

Le domaine des activités culturelles des collectivités territoriales recouvre deux secteurs principaux :

  • le secteur de la gestion du patrimoine culturel,
  • le secteur de l’enseignement artistique.

Chacun de ces secteurs nécessite des emplois qui interviendront à des niveaux de qualification et de responsabilité différents.

Chaque niveau de qualification (diplômes requis ou expérience professionnelle significative) et de responsabilité est répertorié à l’intérieur de ce que l’on nomme un cadre d’emplois :

1) pour le secteur de la gestion du patrimoine

  • Les emplois ne nécessitant pas de niveau d’étude particulier ou nécessitant un niveau d’étude de niveau V ou une expérience professionnelle significative, correspondent au cadre d’emplois des adjoints du patrimoine (catégorie C),

  • Les emplois qui nécessitent le Bac ou Bac+2 ou une expérience professionnelle significative correspondent aux cadres d’emplois respectifs des assistants ou assistants qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques (catégorie B),

  • Les emplois qui nécessitent au minimum un Bac+3 ou une expérience professionnelle significative correspondent aux cadres d’emplois des attachés de conservation du patrimoine, bibliothécaires (catégorie A), conservateurs de bibliothèque ou du patrimoine (catégorie A+).

2) pour le secteur de l’enseignement artistique

  • Les emplois de l’enseignement artistique correspondent aux cadres d’emplois des assistants ou assistants spécialisés d’enseignement artistique (catégorie B), professeurs d’enseignement artistique, directeurs d’établissements territoriaux d’enseignement artistique (catégorie A). Les niveaux de qualification requis différant d’une discipline à l’autre, il est préférable de se reporter à ces différents cadres d’emplois.

Les emplois liés au domaine culturel

L’activité culturelle des collectivités territoriales s’exerce principalement dans le domaine de la gestion du patrimoine culturel, et dans celui de l’enseignement artistique.

1) le domaine de la gestion du patrimoine culturel

Qu’ils interviennent au sein d’une bibliothèque, d’une médiathèque ou d’un musée, les emplois liés à la gestion du patrimoine ont pour mission d’assurer l’entretien (restauration de livres, d’objets), l’enrichissement (achats, constitution de collections), et le prêt au public pour les bibliothèques et médiathèques des différentes œuvres conservées.

Les emplois qui ne requièrent pas de qualification particulière sont chargés de travaux de magasinage ou de surveillance des musées, monuments historiques, parcs et jardins ou établissements d’enseignement culturel.

Les emplois qui requièrent un niveau égal ou supérieur au Bac sont responsables, selon leur degré de qualification, du traitement, de la conservation, de l’enrichissement et de la mise en valeur des collections qui leur sont confiées (livres, tableaux).

Les emplois qui requièrent un niveau Bac+3 ont vocation à occuper des fonctions de direction d’établissements explicitement visés par les textes.

2) le domaine de l’enseignement artistique

L’enseignement de la musique, de la danse, de l’art dramatique, des arts plastiques effectué au sein des écoles municipales et nationales de musiques, des conservatoires et des établissements d’enseignement artistiques est confié à des emplois qui requièrent des niveaux de qualification dans la discipline enseignée.

Certains de ces emplois (directeur d’enseignement artistique) sont chargés de la direction de ces différents établissements.

Filière animation

Le domaine des activités ayant trait à l’animation s’exerce dans les secteurs du péri-scolaire, de l’animation des quartiers, de la médiation sociale, de la politique de développement social urbain, du développement rural ou de la mise en place de mesures d’insertion que ce soit au sein de structures d’accueil ou d’hébergement ou dans l’organisation d’activités de loisirs.

Chacun de ces secteurs nécessite des emplois qui interviendront à des niveaux de qualification et de responsabilité différents :
Chaque niveau de qualification (diplômes requis ou expérience professionnelle significative) et de responsabilité est répertorié à l’intérieur de ce que l’on nomme un cadre d’emplois :

  • Les emplois qui ne nécessitent pas de diplôme particulier correspondent aux emplois des adjoints d'animation de 2ème classe,
  • Les emplois qui nécessitent un BAPAAT (Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien) ou une expérience professionnelle significative correspondent aux emplois des adjoints d’animation de 1ère classe (catégorie C),
  • Les emplois qui nécessitent un BEATEP (Brevet d’État d’Animateur Technicien de l’Education Populaire et de la Jeunesse) ou un BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Éducation Populaire et du Sport) ou une expérience professionnelle significative) correspondent au cadre d’emplois des animateurs territoriaux (catégorie B).

Les emplois liés à l’animation

Quels que soient le lieu (local, maison de quartier, animateur de rue) et le domaine (activités diverses, soutien de projets d’un groupe d’adolescents, organisation de manifestations festives, aide aux devoirs) dans lequel s’exercent les activités liées à l’animation, les emplois de ce secteur interviennent en complémentarité et selon leur niveau de qualification, de la coordination des différentes activités à leur mise en œuvre concrète et à leur accompagnement.

Filière sécurité

La compétence des collectivités territoriales dans le domaine de la sécurité relève du secours à la population par l’intermédiaire des sapeurs-pompiers (compétence du département exercée par le SDIS 69) et en matière de police municipale (compétence des communes ou des structures intercommunales).

La police municipale nécessite des emplois qui interviendront à des niveaux de qualification et de responsabilité différents :
Chaque niveau de qualification (diplômes requis ou expérience professionnelle significative) et de responsabilité est répertorié à l’intérieur de ce que l’on nomme un cadre d’emplois :

  • Les emplois nécessitant un niveau d’étude BEPC, CAP ou BEP correspondent au cadre d’emplois des agents de police municipale et, en milieu rural au cadre d’emplois des gardes champêtres (catégorie C),
  • Les emplois nécessitant un Bac ou un diplôme équivalent correspondent au cadre d’emplois des chefs de service de police municipale (catégorie B),
  • Les emplois nécessitant un diplôme de niveau II correspondent au cadre d’emplois des directeurs de police municipale (catégorie A),

Les emplois liés à la sécurité

Les sapeurs-pompiers

La mission des sapeurs-pompiers professionnels, véritables techniciens généralistes des secours, dépasse largement le cadre de la lutte contre l’incendie. Elle comprend des activités opérationnelles (assistance et secours aux personnes, intervention contre les risques majeurs), ainsi que des missions de prévention, d’évaluation des risques, la préparation et l’organisation des secours, le soutien sanitaire des interventions.

La police municipale

La police municipale est chargée de la prévention et de la surveillance du bon ordre, de la tranquillité, de la sûreté et de la salubrité publiques.

Elle veille au respect des arrêtés de police du maire et des dispositions des codes et lois pour lesquels compétence leur est donnée (stationnement en surface, infractions au Code de la route).

Les catégories hiérarchiques :

  • catégorie A pour les emplois nécessitant un niveau d'étude au moins égal à BAC + 3 et chargés de travaux de conception et d'encadrement,

  • catégorie B pour les emplois nécessitant au moins un BAC ou un niveau d'études équivalent et chargés de travaux d'application et d'encadrement intermédiaire,

  • catégorie C pour les emplois nécessitant un niveau d'études inférieur au Bac et chargés de travaux d'exécution.

Les cadres d'emplois :

A titre d'exemple la filière administrative comporte 4 cadres d'emplois :

1) le cadre d'emplois des adjoints administratifs (catégorie C) chargés de travaux d'exécution accessible sans condition de diplôme et dont le recrutement est direct au premier grade (adjoint administratif de 2ème classe) et sur concours ouvert aux titulaires d'un diplôme au moins de niveau V au 2ème grade (adjoint administratif de 1ère classe).

2) le cadre d'emplois des rédacteurs territoriaux (catégorie B), chargés de travaux d'encadrement et d'application, nécessitant le BAC et dont le recrutement s'effectue par voie de concours,

3) et 4) le cadre d'emplois des attachés territoriaux (catégorie A), et le cadre d'emplois des administrateurs territoriaux (catégorie A+) chargés de travaux de direction et de conception, nécessitant au minimum un BAC + 3 et dont le recrutement s'effectue par voie de concours.

Chaque cadre d'emplois comporte un certain nombre de grades correspondant à une progression de carrière et à chaque grade est liée une échelle indiciaire sur laquelle l'agent est classé en fonction de son ancienneté et à partir de laquelle est calculé le salaire brut.
À titre d'exemple le cadre d'emplois des attachés territoriaux de la filière administrative comporte 3 grades :

  • le grade d'attaché territorial qui comporte 12 échelons,
  • le grade d'attaché principal  qui comporte 10 échelons,
  • le grade de directeur territorial qui comporte 7 échelons.

Suivre l'actualité

  • Actualité concours et emploi public

    Apprentissage

    Avec le printemps revient la période de réflexion sur l’accueil d’un apprenti.

  • Actualité concours et emploi public

    3ème voie d'accès aux concours

    La loi n°2017 - 86 du 27 janvier 2017 relative à l’égalité et à la citoyenneté a élargi les conditions d’accès au 3ème concours